Où sont les vrais populos crasses ?

Les pubards à la con ont encore frappé !

Après le ridicule Lipdub  de l’UMP et l’inénarrable connerie d’Eva Joly qui ne trouve rien de mieux à branler pour attirer l’attention sur elle que de balancer des vidéos de LOLcats ou de repomper le mini format le plus repompé du monde, j’ai nommé BREF (EDIT du 14/02 : Et on peut maintenant rajouter la vidéo spéciale Saint-Valentin … non mais sérieux …), signifiant par la même sa totale inconséquence et son manque absolu d’imagination, amis internautes, FAITES PLACE ! On a un winner toute catégories !


 Putain JackPot les gars ! Eh, les cadres du PS, j’ai une pure idée pour votre prochaine opération de com’ dans la ligne de la chiure que vous venez de pondre, pourquoi ne pas foutre CA sur les cartes de vos militants :

OK, passé les 12 087 LOL que m’ont provoqué la vision de ces simagrées  d’attardés complets qui reprennent en 2012 le tube de l’été de 2002 (Vous avez juste 10 ans de retard, comme d’hab’), je ne peux m’empêcher de faire un triste constat, qui une fois de plus met en lumière la totale déliquescence de l’utilisation de la langue française par nos politiques, et la parfaite instrumentalisation qui en est faite.

Car, voyez-vous, de nos jours, s’enticher des derniers pseudos artistes décérébrés complets qui ont autant d’esprit critique et de sens politique qu’ils n’ont de beurre au cul, CA, CE N’EST PAS DU POPULISME. S’amouracher de la loque Doc Gynéco, faire monter les Has-Been Enrico Macias et Faudel sur scène le jour de son élection, foutre les projos sur Noah (fraudeur du FISC), faire des check à Jamel ou à Diams au grand journal, ramener Darmon et Biolay pour mimer un double fist fucking inversé chorégraphié par Corky, tout ça dans l’espoir crasse de toucher le coeur du public populaire, ne vous interdit paradoxalement A AUCUN MOMENT de traiter copieusement vos adverses politiques de « populistes ».

Ce terme ultra-galvaudé et pourri par la droite comme par la gauche, alors qu’il peut représenter rien de plus que la recherche de l’intérêt général, s’est mué en une insulte équivalent à « démagogue », suffisant à LUI SEUL à discréditer les candidats qui possèdent de réelles idées et qui, au contraire de cette clique coprophage, ne se répand pas dans la fange « pop » en cherchant les couvertures médiatiques en compagnie des derniers crétins en vogue.

Alors, j’espère que vous aurez retenu la leçon : Recréer des postes dans les services publics, nationaliser des entreprises,  revaloriser les salaires, c’est pour les connards d’extrémistes populistes. Au contraire, faire s’agiter les moutons avec un geste de ralliement qui vous fait passer pour le dernier des cons, leur asséner des chansons débilitantes et du Buzz pour le Buzz, leur montrer que leurs artistes pop favoris mangent dans la gamelle, CA, c’est l’esprit de la République.

Magie de la contradiction, bonjour.

Et c’est ainsi, que solennellement, je lance le tout premier …

FERMEZ VOS GUEULES ! 

Signé PN

EDIT DU 07/02/2012 :

Et comme une catastrophe ne vient jamais seule, le signe de ralliement a enfanté d’une chanson de campagne digne de Mickey 3D :

Publicités

7 réflexions au sujet de « Où sont les vrais populos crasses ? »

  1. Une question: Est il possible qu’on en soit arrivé là?

    Une autre question: est ce que tous ces politicons qui nous ont, qui vont, qui revont nous diriger, touchent quelque chose, en plus de leur maigre solde et indemnités de maire, conseillers généraux, députés, euro-deputés, sénateurs, voire ministre, est ce que toutes ces belles personnes propres sur elles touchent une allocation versée par la caisse des intermittents du spectacle?

    MonGénéral, revenez, ils sont devenus fous…

  2. Salut Denis!

    Même dégoût à l’égard de « ces politicons ».
    Par contre, ce blog a justement pour vocation de « dégonfler les baudruches ». L’appel au « Gé », en plus d’être anachronique, révèle une admiration néfaste au sens critique… Vivre dans le mythe d’un personnage providentiel à l’heure de la société de l’information peut parfois trahir un manque de diversification de ses sources…
    And here we are!
    FVG

    • Ce n’était pas un appel du 18 juin-bis. Seulement une constatation de ce que sont devenu les pouvoirs politiques à l’aube des années 2000. On reproche à des émissions (au pouvoir débilisant, certes) comme le Grand Journal de Canal de faire de la politique spectacle. Mais toute la politique elle même se vautre complaisamment dans une espèce d’orgie post-realTV. Je ne dis pas qu’au temps du Général il n’y avait pas de mouvance propagandiste à la gloire du « sauveur de la France » (sic), mais au moins cela avait une autre gueule…

      • Pour avoir une autre gueule, ça avait une autre gueule.

        Remontons un peu dans le temps. Nous sommes à la fin de la IVème République, le 27 juin 1958, et l’irrévérencieux généralissime impose son style : « La télévision, je l’ai, je la garde ». Il demandait bien gentiment à toute une société de fermer sa gueule bien avant l’apparition de ce petit site…

        L’autre gueule que tu évoques, c’est tellement autoritaire que ça me fait pisser rouge rien que d’y repenser.

        Qu’on ne se méprenne pas, je te soutiens complètement quand tu énonces le pouvoir débilisant de certains médias. Mais bon, gardons espoir, cet aube des années 2000 apporte son lot d’outils de comm’ pour nous empêcher de Fermer Nos Gueules, pas vrai ?

        Peace,

        MS

  3. Ceux qui peuvent en faire, font de la com’ à la con… Moi qui ne suis qu’un petit candidat, pas médiatisé puisqu’inconnu, inconnu parce que pas médiatisé, j’aurais bien besoin de talentueux communicants pour faire passer juste une info au peuple qui se désespère: je suis candidat. Une fois pesées les idées, les propositions, les orientations envisagées, le vote tranche… mais non. Le 4ème pouvoir préfère laisser les choses telles qu’elles sont. Plus d’idées neuves, plus d’idéologie. Même Wikipédia ne veut pas de mon inscription. Merci de jeter un oeil sur mon site nas2012.fr et de l’oublier ou de le promouvoir. Je n’ai rien de providentiel, mais avouez que les autres ont tout d’affligeant. Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s