« Tout à dix balles ou j’remballe ! »

Alors que notre président nous bassine tous les 2 jours arguant qu’il nous a protégé de la crise, et essaie de nous faire flipper en larguant à qui veut bien (encore) l’écouter : « Vous ne voulez quand même pas que la France devienne la Grèce ? », ce qu’on ne nous dit pas, c’est que nous sommes déjà dans le cas grec.

Pour subvenir à ses besoins, on le sait, l’Etat grec se met à brader à tour de bras son patrimoine : Location du Parthénon, vente à la coupe de ses ports (l’un des derniers fleurons de l’industrie grecque), … on murmure même que les hellènes se font voler leurs slips et culottes usagées pour alimenter le réseau des pervers allemands renifleurs de sous-vêtements souillés.

Mais la France dans tout ça me direz-vous ?

Chez nous, naturellement, personne n’en parle, mais on est également en train de nous foutre doucement à poil, en mode effeuillage de charme. Et je m’en va vous l’prouver par 3 exemples bien sentis :

1 : Anéantissement de notre stock d’or

Dès 2004, notre président chéri, bien avant la crise, en tant que ministre de l’économie, des finances et de l’industrie (et de la collaboration), s’est mis en tête de liquider notre stock d’or à hauteur de 600 TONNES jusqu’en 2010, le tout à prix soldé, pour récolter du beau papier-cul dollar. Là où en 2004 le lingot d’or (1kg) avoisinait les 10 000 €, il dépasse aujourd’hui les 40 000 € ! Cela constitue donc un manque à gagner de 18 Milliards d’€ si les ventes avaient été effectuées aujourd’hui.

Dans un contexte où l’or augmente, que l’Inde achète désormais son pétrole en or, que le Venezuela rapatrie ses stocks pour se protéger, l’État français brade le trésor de la banque de France.

Vous êtes un WINNER !

2 : Anéantissement de notre patrimoine immobilier

Deuxième valeur refuge dans un contexte de crise : l’immobilier. Il nous fallait donc pour bien nous foutre dans la merde pour les années à venir liquider au maximum tout ce que l’état compte de pierres, cailloux, caillasses, gravier, sable. TOUT. Et évidemment à un rythme accéléré :

– de 2002 à 2006 : Cessions pour 1,8 Milliards d’€.
– de 2007 à 2011 : Cessions pour 2,8 Milliards d’€.
– de 2012 à 2014 : On estime que l’Etat vendra pour un total de 2,2 Milliards d’€ en casernes, terrains, prisons, bureaux, hôtels particuliers, logements, etc, etc, etc.

Et pendant ce temps-là, le prix de l’immobilier parisien atteint de nouveaux records, s’approchant de 8 400 €/m² (Alors à ce prix là, je vous conseille d’investir dans des lits superposés de type caserne militaire).

Un honnête studio à 300 000 €

C’est ainsi que « Paris est passée du statut de la ville des sans-culottes à ville des enculés », où les français se font chasser par les nouveaux millionnaires russes, chinois, qataris, …

3 : Anéantissement de nos services publics.

Au nom de la sacro-sainte concurrence et du désengagement de l’Etat, et de l’excuse fallacieuse de récupérer des liquidités, les gouvernements, de droite comme de gauche depuis 1986 ont littéralement saccagé notre patrimoine.

Et dans cette formidable course à l’échalote le champion toute catégorie est « socialiste », puisqu’il s’agit de Lionel Jospin, qui peut se targuer d’avoir privatisé pour 210 Milliards de Francs en 5 ans, soit environ 32 Milliards d’€ (bel effort).

S’il a notamment privatisé le CIC et le Crédit Lyonnais, n’oublions pas que c’est à Jacques Chirac que nous devons celles de PNB Paribas, de la Société Générale. Des banques qui naturellement depuis brillent par la clarté de leur gestion, et l’envolée des dividendes.

Le visage de la finance prédatrice

Devant toute cette chienlit, j’ai à peine envie de dire Fermez Vos Gueules tant cela me déprime …

Signé PN.

PS : Eh, soyez cools, v’nez kiffer sur Facebook !

Petit point sur cette campagne de merde

  • Sarkozy se fout de notre gueule en nous ressortant la même campagne qu’en 2007 après avoir merdé pendant 5 ans, et espère qu’on va pas s’en souvenir. (LOL).
  • Hollande fustige la finance avant d’aller rogner la canne des traders à la City, et a toujours le charisme d’un flamby.
  • Mélenchon crache sur Hollande mais ne se fera pas prier pour être ministre dans un futur gouvernement PS après avoir servi de rabatteur du vote (de la notion bien conne) de « gauche ».
  • Cette vieille momie sodomite de Guerlain ainsi que Brigitte Bardot soutiennent publiquement Marine le Pen.
  • Dupont-Aignan ne bouge pas d’un iota pas dans les sondages.
  • Eva Joly est sur le point de faire disparaître EELV avec ses innombrables conneries.
  • Nihous, Morin, Boutin après nous avoir emmerdé en disant qu’ils iraient jusqu’au bout se couchent sur l’autel du Sarkozysme.

CONCLUSION :  

Signé PN pour #FVG.

Collabonana Split !

Que les mots sont décidemment bien ronflants, bien galvaudés, copieusement pompés de toute leur essence comme un taulard par une putain à la gorge abyssale après 20 ans de réclusion criminelle.

Après avoir épinglé le terme de « populisme », ainsi que dénoncé l’éternel chantage au nazisme et à l’antisémitisme, le « débat » d’hier soir entre Jean Luc Mélenchon et Marine le Pen sur France 2 (Bordel je hais Pujadas, je le hais, je le hais, je le hais)(Hem … hem pardon, je m’égare) me donne l’occasion de revenir aujourd’hui sur le terme de « Collabo », nouvelle baudruche à dégonfler.

Non, pas cette baudruche-ci jeune homme.

Outre le fait qu’en 20 minutes de présence en face de la présidente du FN, 3ème force politique du pays, Mélenchon avait uniquement misé sur une seule question de fond, l’IVG, (Sérieux ? C’est ça l’enjeu de la présidentielle 2012 ? L’IVG ???), le candidat du Front de Gauche, apparemment ne sachant que faire du temps de parole qu’il lui a été imparti, s’est offert le luxe de rappeler par deux fois la « casserole » Brazillach de Le Pen père, entre les quelques « raciste ! » « haineuse ! » « antisémite ! » éructés.

Encore une fois, mec, tu trouves rien de mieux à critiquer ? Le tropisme hystérique sur le Hallal dont franchement, on se branle ? L’impossibilité technique de sortir de l’€ sans sortir de l’UE? De vrais sujets de fond qui pourraient la mettre en difficulté ? Non ? Non : Mélenchon en a profité pour assimiler une énième fois le FN au Vychisme et à la collaboration avec les nazis. Quel grand leader éclairé.

Pendant ce temps, dans l'imagination de Jean-Luc ...

Un petit rappel historique nécessaire s’impose alors. Un éprouvant travail de recherche sur wikipédia que tout un chacun peut effectuer en quelques minutes, afin de retracer quelque peu le glorieux parcours des principaux cadres du gouvernement de Vichy. Petit florilège :

Pierre Laval, Vice-Président du conseil des ministres de Pétain en 1940, gendre d’un maire radical-socialiste, membre du SFIO, ancien député, ancien ministre, ancien président du conseil, toujours sous la bannière socialiste.

François Darlan, Ministre de la marine puis Vice-Président du conseil sous Pétain, anciennement député radical-socialiste et ancien ministre de la justice, il se distingue notamment par son souhait de déclarer la guerre à la Grande Bretagne en 1940.

Marcel Déat, plusieurs fois député SFIO, chef de file des « néo-socialistes », fondateur du « Rassemblement National Populaire », parti collaborationniste socialiste qui veut se calquer sur les modèles allemands et italiens. Il deviendra ministre du travail sous Laval en 1944.

Jacques Doriot, ancien secrétaire général de la jeunesse communiste, député communiste en 1932. Fondateur du Parti populaire français qui tombera progressivement dans le fascisme. Il prendra plus tard la tête de la Milice française (toutou de la Gestapo), et enfin, il combat sous l’uniforme allemand sur le front russe, au grade de Lieutenant (Je dois avouer que lui, c’est l’un de mes préférés).

Non mais sérieux, ce mec a vraiment un Swag hors du commun

René Bousquet, plusieurs fois sous-préfet et préfet rattaché au radical-socialisme avant guerre. Il sera nommé par Laval au secrétariat général à la police en 1942. Il organise la rafle du vélodrome d’Hiver ainsi que de nombreuses autres rafles en zone libre (Ce qui lui permet de recevoir la mention « honorable » au « Diplome des gros enculés »).

Etc … Etc … Etc … :

Je vous laisse après vous intéresser à la filiation entre SFIO et PS, à la date de création du FN, aux autres cadres collabos de Vichy (de quelques bords qu’ils soient d’ailleurs), ou même au parcours de feu Mitterand ou à celui du papa Jospin.

Si « Se faire traiter d’idiot par un imbécile est une volupté de fin gourmet« , alors se faire traiter de collabo par une girouette qui bouffe à tous les rateliers (Partir « en colère » du PS … après 30 ans de bons et loyaux service, gueuler sur l’UE après avoir ratifié Maastricht, ignorer l’histoire de la gauche dans la WWII), voilà ce que ça doit a peu près donner :

Un PUTAIN de BANANA-SPLIT. BOUM !!!

 C’était PN pour FERMEZ VOS GUEULES.

 PS : N’oubliez pas de venir nous passer un petit coucou sur notre Page Facebook

Joyeuse St-Valentin aux Casse-Couilles de la part d’Efa Choly

Mais pour l’amour du ciel, FAITES LA TAIRE !

Après avoir officiellement entériné le plus gros retournement de sa vie politique, à savoir se passer de ses lunettes dès qu’une caméra pointe le bout de son nez (VIVE LA REVOLUTION), Efa Choly n’en finit pas avec ses frasques abracadabrantesques.

Les caves se rebiffent, oserais-je dire à la lecture de cet article. On y reporte les déclarations fort subtiles et diplomates de la candidate d’EELV, je cite :

« Ce n’est  pas aux pisse-froid et casse-couilles de décider de la légitimité de sa candidature. »

Car, comme de bien entendu, le meilleur moyen de se construire une légitimité en politique est d’insulter ses détracteurs comme un charetier. Ca sent le burn-out complet … Mais t’inquiètes pas Efa, rajoute quelques « Bites d’âne chatré« , « Couilles de moule » et autres « Catins du Styx » dans ta prose, et j’envisagerais peut-être ta candidature comme rédactrice chez #FVG.

EDIT DU 22/02 : A cette envolée lyrique s’ajoute ses nouveaux propos qui au sujet de Corinne Lepage sur Canal + a déclaré : « Je l’emmerde ! ». A la suite de quoi elle aurait ajouté « Et je rentre à ma maison » (Réf. Nécessaire).

Le nouveau dir' com' d'Efa Choly

Mais soudainement, en ce jour du 14 février 2012, fête de la Saint-Valentin, de l’amour, des gang-bang et des beignets au foutre (je construis mon référencement Google) … A WILD VIDEO APPEARS ! 

Et voilà, à toutes les merdes déjà pondues par la gauche en termes de vidéos webesques, vient s’ajouter une nouvelle coulée de chiure dégoulinant de bons sentiments.

S’exprimer comme une poissonière vociférante dans le total vulgos la veille, et prêcher l’amour et les câlins le lendemain, magie de la schizophrénie, preuve s’il en fallait encore une que la candidate verte est probablement la plus ridicule de l’histoire de la Vème république, battant à plate couture Dédé l’Abeillaud (qui pose le lien indéniable entre écologie en politique et nécessité du port de la camisole de force) :

FERMEZ VOS GUEULES

Signé PN

De la tartufferie des référendum Sarkoziens

Aurait-on déjà oublié ceci ?

Qui a pourtant mené à cela ?

Drapeau de France France63 (traité ratifié)
4 février 2008 Yes check.svg Congrès Symbol thumbs up.svg 560
Symbol thumbs down.svg 181
Abstentions 167
7 février 2008 Yes check.svg Assemblée nationale Symbol thumbs up.svg 336
Symbol thumbs down.svg 52
Abstentions 22
7 février 2008 Yes check.svg Sénat Symbol thumbs up.svg 265
Symbol thumbs down.svg 42
Abstentions 13

Lorsque l’on ne vote pas « bien », à savoir comme 56% des électeurs français lors du référendum de 2005 portant sur le projet de constitution européenne, la solution est toute trouvée : éviter au peuple de s’exprimer par un nouveau référendum 3 ans plus tard, et faire voter les assemblées.

Et l’on se retrouve donc en 2008, en pleine ère Sarkozy, pour constater que 86% du Sénat et 86% de l’Assemblée Nationale ratifient ce qu’avait désavoué le peuple, montrant à quel point la distorsion entre les électeurs et leurs élus relève de l’absurde, avec une proportion de « Pour » qui a doublé entre les deux populations.

Au cours de la même année 2008, faut-il également rappeler que c’est sous ce même Sarkozy qu’est intervenue une révision de notre Constitution pour qu’un référendum ne soit plus nécessaire afin de ratifier l’adhésion d’un nouvel État à l’Union européenne ?

Pour ceux qui ont la mémoire encore plus courte, je rappelle la position du président de la République l’an dernier, lorsque le vilain Papandréou souhaitait organiser un référendum en Grèce, avant de se faire lourder comme un malpropre et remplacé de manière totalement despotique :

Et c’est donc ce même président, qui empêche non seulement sa propre population de se prononcer en 2008 par voie référendaire sur un sujet CRUCIAL ainsi que sur les futures adhésions à l’UE, mais qui de surcroît a tout fait pour que d’autres peuples puissent ne pas exprimer leur avis sur le destin de leur pays, qui ose aujourd’hui nous annoncer la gueule enfarinée qu’il souhaite après 5 ans de chèque en blanc organiser 2 référendum sur le chômage et l’immigration ?

De qui se moque-t-on ?

FERMEZ VOS GUEULES.

Signé PN.

Et n’oubliez pas : 

Votez Hitler !

Attention, cet article peut rappeler les heures les plus sombres de notre Histoire.

Janvier 2012, dans les coulisses du pouvoir et des médias :

– « Bon les gars, ça va pas du tout, on est dans la merde. Sarko est complètement cramé, il va se faire bouffer par Marine. Hollande n’a aucun programme et si on organise pas vite un truc pour détourner l’attention, les gens vont vite se rendre compte qu’il est tout bidon. »

– « J’comprends pas. On fait pourtant tout pour enterrer et ridiculiser les petits candidats, et en plus, Ruquier et Drucker sont avec nous ! Joly se saborde, Villepin, Boutin, Morin, tout le monde s’en fout, Bayrou fera un score de merde et de toute façon c’est un pote, quant à Mélenchon, le Petit Journal s’en charge. »

– « Bon on sait qu’on fera jamais gagner Sarko, alors on fout le paquet sur Hollande, ça fera un état de grâce à la con, et on tape à mort sur tous les autres ! »

– « OK, OK. C’est bon, je vois le truc ! Faut donner à Hollande une stature de Héros, de mec stable et serein, rassurant, courageux. On va lui faire un coup à la Kennedy pour bâtir sa légende … genre … un espèce d’attentat quoi ! « 

– « Génial, je prends ! Enfin n’en faites pas un martyr non plus les gars ! Bon … et pour les autres ? »

– « Putain j’t’avoue que là je suis charrette. Si on les attaque sur leurs idées, vu qu’ils en ont des vraies … on va l’avoir dans l’oignon … Bon … c’est pas grave, on suit le plan habituel, et on ressort la totale : les heures les plus sombres de l’histoire, les ennemis de la démocratie et de la république, Marine envahit la Pologne, la réouverture des camps et les chambres à gaz ».

– « Ouais ça va passer nickel ça … Bon je vais foutre tout le monde sur le coup, je te tiens au jus ! »

C’est dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleures soupes, c’est bien connu ! Un bon vieux coup de psychose sur le spectre nazi qui plane à nouveau sur la France, un peu de chantage à l’antisémitisme, et le tour est joué, on élude les débats d’idée, les critiques de programmes. Un bon anathème et roulez jeunesse !

Spectre Nazi dites-vous ? Mais qui donc appeler à la rescousse ? SOS Fantôme ? SOS Plomberie ? Que nenni ! SOS Racisme !

Le spectre du nazisme, du fascisme, du totalitarisme, et des points de côté

Plus une minute à perdre, il faut sauver le racisme !

Épisode 1 : Go-go-gadget-o-video !

– « Allez les gars, on commence en souplesse, on dit que les gens qui veulent sortir de l’euro sont des fachos qui baisent pas » :

– Alors, le cliché du black trop con pour s’intéresser à la politique et qui préfère mater le foot : CHECK.
– Le blanc raciste de base aux cheveux rasés, qui forcément vote FN : CHECK.
– La bonnasse bobo représentant la raison, et qui donne des consignes de vote en l’échange de son cul : CHECK.

Exceptionnellement, je lâche un « FERMEZ VOS GUEULES » au milieu de l’article.

Épisode 2 : Go-go-gadget-o-Shoah

– « Bon la vidéo c’était pas mal, mais ça cogne pas assez fort, sortez d’artillerie lourde. Quoi ? Marine Le Pen fait un bal à Vienne ? Parfait ça ! Ah, l’Autriche, l’Anschluss, Hitler, Jörg Haider ! Ça marche bien dans l’imaginaire collectif. On a qu’à dire que c’était pour célébrer la Shoah, et c’est le jackpot ! »

Et c’est ainsi qu’on rameute toutes ces associations qui ne représentent qu’elles-même, toujours main dans la main dans tous les bons coups pour crier au loup et à la résurgence de la Bête Immonde : l’UEJF, le MRAP, SOS Racisme, toujours là pour gratter un p’tit billet. Oh et puis foutez moi BHL dans le tas aussi, ça fait toujours bien !

Plus ? Pas de problème ! INTRODUCING Dominique Sopo, président de SOS Racisme himself, en bon sous-marin du PS, qui nous balance la complète :

« Je dis à Mme Le Pen que son programme comprend les pires propositions formulées naguère par son père. Je dis à Mme Le Pen que son tournant étatiste constitue un rapprochement avec l’idéologie fasciste. Et je dis à Mme Le Pen que ces éléments font qu’elle-même et son parti sont un danger pour la République et pour la démocratie« . Ah ouais, et t’as « un problème avec la Shoah« , aussi.

Un café et l’addition s’il vous plaît.

Épisode 3 : Go-go-go-Gadget-o-diversion !

– « Nickel les gars, les Le Pen se font traiter de nazis sur toutes les chaînes, on tient le bon bout … sauf que ça devient un peu trop évident qu’on leur tape dessus et qu’on parle pas de leur programme ».

– « Ah merde ouais t’as raison, si c’est que des organisations grillées aux yeux du grand public qui crachent sur eux, le con de français serait capable d’aimer encore plus le FN. »

– « Merde faut pas qu’ils aient le monopole du martyr, sinon on est chocolats !  Vu que, bon, la machine est lancée, on va en profiter pour taper un peu sur tout le monde histoire de … ça paraîtra moins suspect, et ça fait toujours gagner du temps, n’oubliez pas qu’on joue la montre les gars, j’sais pas combien de temps Flamby fera illusion ».

– « Bon, on va commencer par taper sur un petit candidat … et faire un bon amalgame des extrêmes. On a qu’à dire que Cheminade est un antisémite d’extrême droite, et pendant ce temps là, le président dira que Marine est d’extrême gauche, comme ça, pour l’électeur, tous les gens à qui on colle l’étiquette extrême sont les mêmes connards. »

L'équivalent moderne du docteur Joseph Mengele (Réf. Nécessaire)

– « Bien ouej ! Mais c’est pas encore assez le bordel. On tient une bonne vague de diabolisation, si on arrive à faire en sorte que l’UMP passe aussi pour des kapos de la Wermacht, ça pourrait être cool. On a qu’à attendre que Guéant dise un truc pseudo subversif, on s’indigne à paquet, et c’est le Strike ! »

– « Ok, on en profite pour mettre à l’honneur les DOM-TOM. »

– « Comment ça les « DOM-TOM » ? Tu délires ! Qu’est ce qu’on en a à foutre ? »

– « Si, si, tu vas voir, je vais sortir le plan : les bons sauvages votent PS. Le bien contre le mal, les gentils contre les méchants tout ça tout ça. Alors, les gentils réunionnais vont huer Marine, et pendant ce temps, le député de la Martinique va traiter Guéant de nazi. »

«Mais vous, M. Guéant vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration au bout du long chapelet esclavagiste et coloniale. Le régime nazi, si soucieux de purification, était-ce une civilisation ?»


Serge Letchimy, député PS.

– « Ah ouais là, on se gave, on se gave total ! Tout le monde monte au créneau, Eva Joly soutient l’intervention, Gollnisch se range du côté de Guéant, le PS et l’UMP font semblant de se déchirer ! On engrange les voix en montrant un PS trop combatif sur les valeurs humanistes à la mords-moi le noeud, on fout le doute au FN, et on surfe sur l’attentat patissier en présentant Hollande comme un warrior de la providence« .

– « Parfait ! Allez, on serre les fesses, on maintient le cap, on occupe l’espace avec des chansons et des gimmicks à la con, on refuse les débats avec les autres candidats, et dans 3 mois, c’est open bar ! »

WIN !

FERMEZ VOS GUEULES

Signé PN. lacoleredejack

Un peu de détente avant le week end #FVG

Amis internautes,

Après une bonne semaine tellement chargée en conneries, qu’ici, à FVG, on songe nous aussi à délocaliser une partie de la production en Asie, je vous propose qu’ensemble, nous entonnions ce chant tous en choeur :

Alors, ce week-end, éteignez votre poste, et allez donc faire du tour dans le bar de votre quartier pour débrifier toute cette merde autour d’un bon vieux demi. L’alcool est à consommer à modération nous dit l’Etat ? Je lui réponds : In Vino Veritas, et je propose que tous les discours de nos dirigeants devraient se faire à 3 grammes d’alcool dans le sang, car peut être qu’à ce moment là, on entendrait moins de craques.

PS : N’oubliez pas de rejoindre notre page Facebook !

Sarkozy et sa stratégie « à la Saddam »

Tout d’abord, permettez-moi un petit retour sur les images des voeux à la Presse, datant du week end dernier :

Alors, passons sur le fait qu’il faut vraiment être le dernier des gros beaufs pour présenter ses voeux un 31 janvier … J’aimerais que l’on m’explique pourquoi notre chef de l’Etat s’exprime comme s’il venait de s’enfourner une bonne vieille plâtrée d’extasies, riant lui même de ses piètres facéties ? Crise de la personnalité ? Notre président semble être momentanément rentré dans la peau de la pathétique Anne Roumanoff, s’adressant à un public dégénéré, prodiguant des clins d’oeils supposés complices mais n’attirant que le mépris.

Après ses dernières sorties plus qu’hasardeuses sur TF1 où il affirme avoir le sens du ridicule, ou encore, être le suicidaire le plus en forme de France, le président a à nouveau endossé son costume de Sponsor N°1 de la campagne de celui que l’on prénommera l’Enfariné.

Je suis cependant fort jouasse de constater qu’au terme de 5 années à l’Elysée, Nicolas n’aura jamais été aussi proche du peuple français, rejoignant ainsi ses électeurs dans le grand club de consommation matin/midi/soir de délicieux cocktails de Lexomil + rondelle de citron, qui constitue par excellence LA Potion Magique Gauloise permettant de supporter au quotidien l’effarante connerie de la classe politique et la violence de la structure de la société.

Sous des accents d’une modestie totalement malvenue et gerbante, il cherche par la suite à attirer la sympathie (puisqu’on peut tout dire avec un sourire, même « ta mère suce dans les catacombes »)(essayez, c’est prouvé) avec sa rengaine habituelle : « J’ai fait des erreurs ». Sans dec’ ? T’as trouvé ça tout seul ? … Signant ainsi le retour de la grande stratégie du faux Changement (un mot décidemment bien galvaudé), qui n’est pas sans rappeler cette séquence, je vous laisse juge :

Puis, on tombe dans le carrément larmoyant. Tout d’abord avec une posture victimaire à peine dissimulée, lorsqu’il exhorte les journaleux à plus de professionnalisme à son égard, moins d’émotivité et de sentiments, pour ensuite dénoncer les vilains auteurs qui le trouvent insupportable. Il faut vraiment avoir des couilles de la taille de l’Alaska pour se permettre de poser cette question dans le mauvais sens : S’il y a autant de livres qui te crachent dessus mon gros, c’est probablement qu’il y a assez de biscuit.

Mais avant le clap de fin, dans un tour de prestidigitation plus vu depuis Copperfield, le chef de l’Etat retourne à nouveau la situation en faisant du pied aux journalistes, dans une empathie et un léchage de cul complètement malhonnête (j’ai perdu 12 kilos de vomi lors de la comparaison avec les usines), chialant sur la déliquescence de leur métier et la disparition de titres de presse, ce qui me concernant, et pour être tout à fait honnête, est assez saine, (et même plutôt bien fait pour leur gueule), tant la méfiance bien légitime des français envers les médias s’en va croissante … inversement proportionnelle d’ailleurs à CECI :

Tout schüss !

 P.N pour Fermez Vos Gueules, à vous les studios.